4 – Heureux les doux

Heureux les doux car ils posséderont la terre

S’approcher du texte

Cette béatitude concerne la douceur. Il est intéressant de regarder cette attitude peu courante. Nous sommes tentés de confondre douceur et faiblesse, complaisance, impassibilité. Il nous arrive même de désigner par là des gens qui se laissent tromper et qui sont incapables de se défendre… Prenons le temps de réhabiliter la douceur. Le mot grec praeîs traduit ici par doux n’est utilisé que par Matthieu parmi les quatre évangélistes. Les traductions sont variées… Heureux ceux qui sont sans violence, car Dieu leur donnera la terre promise. Heureux ceux qui sont courtois, gentils, affables, au cœur bon. Heureux les soumis.

Cette béatitude trouve un écho dans l’Ancien Testament, le Psaume 37 au verset 10 : 

Encore un peu de temps : plus d’impie ; tu pénètres chez lui : il n’y est plus. Les doux posséderont la terre et jouirons d’une abondante paix.

Ailleurs dans le sermon sur la montagne Matthieu emploie l’adjectif doux, au chapitre 11. Jésus se qualifie de doux :

« Mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur ». 

Au chapitre 21 de son évangile, Matthieu raconte l’entrée de Jésus à Jérusalem, il reprend la prophétie du livre de Zacharie :

« Voici que ton roi vient à toi, plein de douceur ». 

Être doux c’est être capable de comprendre que ni la contrainte ni l’arrogance n’ont leur place dans les relations humaines ; la contrainte ne convainc pas. Elle ne change pas les cœurs.  La chaleur de l’amour, elle, est plus efficace qu’un conseil. L’humain doux, malgré l’ardeur de ses sentiments, demeure souple et détaché, non possessif. Il est intérieurement libre ; respectueux du mystère de la liberté, à l’image de Dieu, qui agit toujours en respectant l’homme de façon absolue, sans jamais user de violence.

La douceur est liée au respect de la liberté de l’autre. 

Nous saisissons pourquoi Jésus promet aux doux la possession de la terre, qui est sans aucun doute celle des saints dans le ciel. Mais déjà aujourd’hui, sans attendre le ciel, notre vie est appelée à être changée par la douceur, appelée à se laisser façonner par la force non violente du royaume. De fait, renoncer à la vengeance, à la volonté de puissance, à son arrogance permet de trouver comment ouvrir des espaces à la miséricorde, à la vérité, au modelage d’une société nouvelle. L’homme doux façonne déjà sur notre terre le Royaume de Dieu. 

Admirer et prier

Seigneur, je te contemple toi qui est tout et humble de cœur, et je demande de rendre mon cœur semblable au tien. Regardons Jésus qui dit: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font ». 

On peut aussi répéter l’invocation, en se calant sur son rythme de respiration 

Jésus doux et humble de cœur, rends mon cœur semblable au tien 

Examiner sa vie

Trois propositions pour être doux…que je peux comparer à ma façon de faire actuelle.  Ce sont aussi des exercices que je peux décider de faire aujourd’hui et dans les prochains jours pour voir ce qu’ils me coutent et sentir ce qu’ils m’apportent et apportent à ma vie.

  1. Accepter de n’avoir pas le dernier mot dans une discussion, que la conclusion revienne à l’autre, accepter de se taire humblement, laisser l’autre l’emporter. Appliquer mon humilité au fait de mettre en pratique qu’il n’est pas important de triompher.
  2. Ne pas répondre au mal par le mal ni physiquement ni avec des piques dans la conversation ou des insinuations. Le pape François insiste énormément sur la médisance et la nécessité d’éradiquer ce péché fréquent qui est comme un poison. Je peux m’attacher à me surveiller sur ce point dans les jours qui viennent.
  3. Porter une grande attention aux plus faibles, à ceux qui sont incapables de se défendre, aux personnes âgées. Se garder de les brusquer ou de les traiter avec rudesse. Je me remets en mémoire mes actes. Comment est ce que j’agis aujourd’hui? Si j’ai des parents âgés qui ne répondent pas à mes attentes spontanées, comment est ce que je me freine pour leur manifester patience et douceur?

Conclure

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-includes/functions.php on line 5420

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-includes/functions.php on line 5420

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-content/plugins/complianz-gdpr/class-cookie-blocker.php on line 441