Malt et Dorge – Le repos

Malt et Dorge

Dorge est accompagnée de Malt, un sage et paisible tigre bleu.
Ensemble ils observent le monde et s’interrogent sur l’homme, la société, la vie…
Aujourd’hui Malt et Dorge parlent de repos.

Pour télécharger une version PDF de cet écrit.

1. Je regarde une première fois cette petite bande dessinée :
L’histoire, les couleurs choisies, je lis le texte…

2. Puis je reviens plus particulièrement sur les textes :
Qu’est ce qui me vient à l’esprit ? Un souvenir, un sentiment, une question… Je reste avec ces impressions.

3. Enfin je contemple chaque dessin :
Les détails, ou ce qui est suggéré ; les couleurs, les harmonies et ruptures ; les mouvements ou attitudes… Je me laisse nourrir de ce que je contemple.

Quelques pistes de méditation :

LE FAIRE…

Dorge a des outils dans les mains : elle est vraisemblablement occupée. Elle jardine. C’est utile, c’est noble. Elle s’étonne voire s’agace de voir Malt sans rien faire. Faire, oui, c’est important. Mais quand les soucis et les préoccupations prennent le dessus sur l’amour de Dieu et des autres, alors nos actions ne perdent-elles pas tout leur sens ? C’est sur cela que Jésus interpelle Marthe dans l’évangile de Luc « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. » (Lc 10, 41)

→ J’énumère toutes les tâches à faire qui prennent de la place dans mes pensées. Je peux les noter sur une feuille. Je m’en décharge en les déposant devant Dieu et je respire profondément.

 

L’ÊTRE…

« Je ne fais pas, » dit Malt, « je suis. » Évidemment qu’il est ! Il n’a aucun effort à fournir pour être. Il est, c’est tout. Nous sommes. Autrement dit, nous existons. Difficile d’ailleurs de concevoir qu’il en soit autrement ! Mais quand on y pense, n’est-ce pas tout à fait extraordinaire d’exister ? Ce corps, cette vie en moi, cet esprit… Si nous prenions le temps de nous arrêter pour contempler cette évidence ?

→ Avec mes sens, ceux avec lesquels je suis le plus à l’aise, je prends le temps de prendre conscience de ce qui m’entoure. Le sol, l’air, les végétaux, les animaux, les personnes… Puis je passe en revue chaque partie de mon corps, lentement, avec bienveillance. Je prends conscience de qui je suis, ici et maintenant.

 

ET DIEU !

La création nous parle de son créateur. La Genèse (1, 26) nous raconte que Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. » La contemplation de l’homme ou la femme que je suis me ramène au Dieu qui m’a créé à son image. Nous voici donc à la source ! Et alors seulement, nous voici prêts à servir, œuvrer, faire… La grâce est première, les œuvres en sont les fruits !

→ Qu’ai-je envie de dire à mon Créateur ? Je lui parle librement.

 

A la fin de ce temps de prière,
je note une ou deux choses qui me sont venues dans la prière.

Télécharger la méditation

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-includes/functions.php on line 5420

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-includes/functions.php on line 5420

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-content/plugins/complianz-gdpr/class-cookie-blocker.php on line 441