Relire sa prière

Après avoir prié sur un texte biblique, il est utile et profitable de faire une “relecture” c’est-à-dire de prendre quelques minutes pour regarder ce qui s’est passé en moi, ce que le Seigneur m’a donné pendant ce temps que je lui ai donné, noter les cadeaux reçus, mettre des mots sur une expérience, et voir quel chemin se dessine de ma relation avec Dieu. Bref relire pour relier.

La méthode

Après avoir priée, je note pendant quelques minutes :

  • La coloration d’ensemble : en un mot ou deux, qualifier comment a été vécue l’oraison et son effet sur moi. (je suis bien, mal, inquiet, rassuré…)
  • Comment je m’y suis pris ? Comment j’ai assuré de mon côté, les conditions de la prière : la préparation, le lieu, la position du corps, le temps, les distractions… Ai-je parlé au Seigneur ? Comment ai-je terminé ? Je repère ce qui a été profitable et ce qu’il serait bon d’améliorer.
  • Ce que j’y ai éprouvé : Quels mots, quels personnages du récit ont retenu mon attention, m’ont davantage touché ou m’ont fait buter ? Qu’ai-je éprouvé à leurs propos ? (Paix, joie, force pour avancer, confiance… ou obscurité, résistance, dégoût, peur, doute, révolte…) Quelles éventuelles lumières : sur Jésus, sur ma vie ? Éclairages, apaisements ? Quels goûts, quels désirs ont surgi ? Par exemple, un attrait pour un aspect de la vie chrétienne ou du Christ, ou autre…

Pourquoi cette relecture et quel est son intérêt ?

  • Cette lecture permet de prendre au sérieux les dons de Dieu et Sa parole, ainsi que ma liberté à leur égard.
  • Elle permet de reconnaître les dons, les lumières reçues, d’en faire mémoire, d’y revenir parce que notés, et de m’y ajuster dans ma vie quotidienne.
  • Elle permet d’avancer, de progresser réellement, non sur mes impressions ou mes idées, mais sur la réalité éprouvée.
  • Elle permet de voir se dégager des lignes de force, des constantes spirituelles et aussi les lignes de faiblesse sur lesquelles travailler.
  • Elle permet aussi d’entrer dans un discernement spirituel, de recevoir de Dieu, ma vraie personnalité spirituelle : chemin de ma vocation propre. J’y découvre la manière dont Dieu me parle, ce que son Esprit imprime en moi… Je ne sais pas ce que Dieu m’a dit ou fait pendant l’oraison, mais je recueille Ses traces. Le chemin apparaîtra à la longue.
  • Elle permet, à travers les effets que produit le passage de la Parole vivante de Dieu, d’unifier tout doucement prière et vie.
  • Si j’ai un accompagnateur ou une accompagnatrice, elle facilite l’entretien.

Attention

  • Noter après le temps de prière et non pendant.
  • Je ne juge pas si j’ai « bien prié » ou « mal prié »… !!!. Je regarde, c’est tout.
  • Ne pas vouloir tout écrire (seulement quelques mots), ni tout me rappeler
  • Ne pas recommencer à prier au moment de noter : ne prendre que quelques minutes.
  • Ne pas me regarder prier pour voir déjà ce que je devrai en retenir. Faire confiance dans le Seigneur pour ce que j’en retiendrai après.
  • Je ne fais pas un traité de démonstration biblique ou théologique, ni une synthèse, même bien ficelée !
  • Trier ce qui m’a atteint et ce que, moi, j’ai vécu à la rencontre de cette parole et non ce que je pense qu’il aurait fallu voir !
  • Ne pas noter seulement « à propos de quoi » il s’est passé quelque chose, mais ce qui s’est passé.

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-includes/functions.php on line 5420

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-includes/functions.php on line 5420

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-content/plugins/complianz-gdpr/class-cookie-blocker.php on line 441