Psaume 5 : Toi Dieu, qui es-tu pour moi ?

Toi Dieu, qui es-tu pour moi… Tu es… et Tu n’es pas…
Regardons ma vie, celle de mes ennemis et celle de tes fidèles.

Écoute mes paroles, Seigneur, comprends ma plainte ;
entends ma voix qui t’appelle, ô mon Roi et mon Dieu !
Je me tourne vers toi, Seigneur,
au matin, tu écoutes ma voix ;
au matin, je me prépare pour toi et je reste en éveil.
Tu n’es pas un Dieu ami du mal, chez toi, le méchant n’est pas reçu.
Non, l’insensé ne tient pas devant ton regard.
Tu détestes tous les malfaisants,
tu extermines les menteurs ;
l’homme de ruse et de sang, le Seigneur le hait.
Pour moi, grâce à ton amour, j’accède à ta maison ;
vers ton temple saint, je me prosterne, saisi de crainte.
Seigneur, que ta justice me conduise ; des ennemis me guettent :
aplanis devant moi ton chemin.
Rien n’est vrai dans leur bouche,
ils sont remplis de malveillance ;
leur gosier est un sépulcre béant, et leur langue, un piège.
Dieu, traite-les en coupables : qu’ils échouent dans leurs projets !
Pour tant de méfaits, disperse-les, puisqu’ils te résistent.
Allégresse pour qui s’abrite en toi, joie éternelle !
Tu les protèges, pour toi ils exultent,
ceux qui aiment ton nom.
Toi, Seigneur, tu bénis le juste ;
du bouclier de ta faveur, tu le couvres.

AELF France

Je découvre le psaume

Je me donne le temps nécessaire pour être là, devant le Seigneur. Présent en moi, ici et maintenant.

Je lis le psaume doucement.
Ceci est une supplication individuelle au matin, qui fait allusion à la liturgie d’entrée. Celle-ci se déroulait à la porte du Temple de Jérusalem. C’est le « matin » : Moment des faveurs.

Le prier

Avec le priant d’il y a 3000 ans. Je me tourne vers Dieu, et lui demande la grâce de rester en éveil.

En regardant le Seigneur

« Tu n’es pas un Dieu ami du mal » ;
Toi, Dieu, qui es-tu pour moi aujourd’hui ?

Tu es… Tu n’es pas… Je poursuis ma prière avec mes propres mots.

En regardant ma vie

« grâce à ton amour, j’accède à ta maison », « je me prosterne ».


Je repère l’action de ton amour dans ma vie. Et j’y accueille ce qui vient et y reste tant que j’ai du goût.

En regardant les ennemis

« des ennemis me guettent »… Je les nomme devant Dieu. Ma prière peut se faire, demande, supplication, pour moi, pour ceux que j’aime, pour l’humanité.

En accueillant le bonheur des fidèles

« Allégresse pour qui s’abrite en toi, joie éternelle ! », « tu bénis le juste ».

Je recueille le Bonheur des fidèles, don de Dieu.

Je me donne le temps de le reconnaître dans ma vie. J’achève ma prière en laissant revenir à ma mémoire un mot ou un verset du psaume que j’ai particulièrement goûté et qui m’habitera ce jour.

Les tags associés

  • psaume

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-includes/functions.php on line 5420

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-includes/functions.php on line 5420

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-content/plugins/complianz-gdpr/class-cookie-blocker.php on line 441