L’Annonciation (Fra Angelico)

Retrouvez l'ensemble de la méditation ci-dessous.

Contenu de la prière

Quelques mots sur l'artiste et son œuvre :

Guido di Pietro est né vers 1387 dans la petite ville de Vicchio di Mugello en Italie. Il est baptisé Guido. Son éducation artistique se déroule à Florence. En 1417 il est nommé dans des documents Guido di Pietro le peintre. Peu après, il entre dans l'ordre des Dominicains observants, dans laquelle s'observe la règle originelle de saint Dominique, qui requiert la pauvreté absolue et l'ascétisme. A partir de 1423, il est nommé « frère Jean des frères de Saint-Dominique ». En 1427, il est ordonné prêtre. Il meurt à l'âge de 68 ans, et c'est seulement après sa mort qu'il est appelé Fra Angelico. Le peintre a été béatifié par le pape Jean-Paul II en 1984 et proclamé saint patron des artistes. Fra Angelico peindra durant sa vie de nombreuses scènes d'Annonciation. Il peint celle-ci en 1430, accompagnée de cinq petites scènes, en bas dans la prédelle, représentant d'autres épisodes de la vie de la Vierge.

L'Annonciation
Fra Angelico, Annonciation, 1430-1432. Tempera sur bois, 194x194 cm (154x194 cm pour le panneau central et 40x194 pour la prédelle). Musée du Pardo, Madrid.

Prier en contemplant l'oeuvre de l'Annonciation

« Voici que s'accomplit cette prophétie d'Isaïe. L'ange du Seigneur apparut en songe à Joseph et lui dit (Mt 1, 20-23) « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ta femme : car ce qui a été engendré en elle vient de l'Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu l'appelleras du nom de Jésus : car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. Or tout ceci advint pour que s'accomplit cet oracle prophétique du Seigneur. »

« Le Seigneur lui-même vous donnera un signe « Voici, la jeune femme est enceinte, elle va enfante un fils et elle lui donnera le nom d'Emmanuel. »

Ce qui se traduit : « Dieu avec nous ». Isaïe 7,14

Le prophète Isaïe représenté en médaillon, surplombe la scène pour annoncer clairement ce qu'il se passe ici : Dieu se fait homme pour sauver le genre humain !

« Alors qu'Elisabeth femme de Zacharie en était à son sixième mois de grossesse, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, du nom de Nazareth, à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David ; et le nom de la vierge était Marie. »

En accueillant l'ange Gabriel, ce messager de Dieu, Marie se fait toute écoute dans la solitude du cœur. Et déjà son chant d'action de grâce monte vers Dieu : « L'amour du Seigneur s'étend d'âge en âge. Saint est son nom ! »

Dieu regardant toute la surface de la terre voit tous les êtres humains dans leur diversité de races, de cultures, de costumes, et d'attitudes, les uns en paix et les autres en guerre, les uns dans les larmes, les autres dans les rires, les uns bien portants et les autres malades, les uns naissants et les autres mourant…

Il voit aussi que certains être humains en frappent d'autres, tuent, commettent de terribles actions et profèrent insultes et paroles blessantes. En les voyant ainsi aller à leur perte, Dieu se souvient d'Adam et d'Eve et de leur péché.

En priant cette annonciation, Fra Angelico se souvient lui aussi… Il a peint Adam et Eve chassés du jardin du Paradis comme si ce jardin était celui de la maison de Marie, jardin dans lequel le péché n'a pas place ; jardin de la Nouvelle Eve par laquelle le Rédempteur est offert à l'humanité.

« Ils entendirent le pas du Seigneur Dieu qui se promenait dans le jardin à la brise du jour, et l'homme et sa femme se cachèrent devant le Seigneur Dieu parmi les arbres du jardin.

Le Seigneur Dieu appela l'homme : « Où es-tu ? « J'ai entendu ton pas dans le jardin, j'ai eu peur parce que je suis nu et je me suis caché ». Gn 3, 8-10

L'artiste peint Adam et Eve avec des fruits tombés à leurs pieds révélant le fruit défendu qu'ils viennent de manger ; leurs habits en peaux de bêtes ; leur taille entourée de feuillage pour tenter de se cacher de Dieu ; la crainte exprimée sur leurs visages ; leurs postures accablées ; leur vêtement gris semblable à leur vie ternie par le péché et qui n'a plus sa place au sein de cette profusion de vie que symbolisent plantes, fleurs et fruits du Paradis.

Dieu se souvient d'Adam et d'Eve et de leur péché, mais ne désirant pas que les choses aillent de mal en pis, il décide que son fils se ferait homme pour sauver le genre humain.

Accompagnant l'ange Gabriel, messager de Dieu, la lumière de l'Esprit-Saint vient reposer sur Marie et Nazareth et pénétrer son cœur.

Pour nous aider à comprendre que l'annonce de cette naissance est celle d'une renaissance de l'humanité, l'artiste a peint au-dessus de Marie, la nouvelle Eve, une hirondelle symbole du printemps que va connaître la terre.

Alors astre flamboyant comme un soleil de ses mains, il envoie un large rayon de lumière vers un endroit particulier de la terre.

C'est ainsi que l'ange du Seigneur entra et dit à Marie : « Réjouis-toi comblée de grâce, le Seigneur est avec toi. »

Comment ne pas être troublée par une telle annonce ? Comblée de grâce… Le Seigneur est avec moi…

« A cette parole, Marie fut toute troublée car elle se demandait ce que signifiait cette salutation. »

« Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l'appelleras du nom de Jésus. […] Mais Marie dit à l'ange : « Comment cela sera-il puisque je ne connais pas d'homme ? »

Dans le cadre intime de la chambre dont on aperçoit quelques meubles en arrière-plan, la lumière de Dieu inonde la scène. Marie écoute l'ange lui annoncer la naissance d'un fils qui sera Roi de la maison de David ; d'un fils qui sera appelé Fils du Très-Haut… Elle écoute sans qu'aucun orgueil ne surgisse en elle. Sa foi et sa confiance en Dieu sont si grandes qu'elle médite toutes ces choses en son cœur en demandant seulement comment cela va se réaliser.

« L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du très Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi l'être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu'Elisabeth, ta parente vient, elle aussi, de concevoir un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, elle qu'on appelait la stérile, car rien n'est impossible à Dieu. »

« Marie dit alors : « Je suis la servante du Seigneur ; qu'il m'advienne selon ta parole ! »

Fra Angelico a représenté Marie assise, les bras repliés sur sa poitrine en signe de respect, un livre de prière sur les genoux pour montrer combien son écoute est grande. Son attention est entièrement tournée vers l'ange et ses lèvres entrouverte sembler exprimer son fiat.

Sous le regard du Père, par l'Esprit en Marie, le Verbe s'est fait chair et il a demeuré parmi nous. Marie devient relais entre le ciel et la terre. Par son « oui », elle participe à la venue du Sauveur en ce monde, à notre propre salut.

Sainte Marie, Mère de Dieu, aide-moi à savoir dire oui, que je puisse à mon tour accueillir le don de Dieu.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-includes/functions.php on line 5420

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-includes/functions.php on line 5420

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mfdqggp/dev/wp-content/plugins/complianz-gdpr/class-cookie-blocker.php on line 441